3 Thèmes de recherches autour de grands enjeux

Thèmes de recherches

3 Thèmes de recherches autour de grands enjeux

1 - Gestion de l’agrodiversité pour une gestion durable du milieu et des bioagresseurs

Ce programme traite la question des déterminants de la résilience des agrosystèmes face aux maladies (virales, fongiques et bactériennes) et phénomènes épidémiques. En décortiquant au préalable certains mécanismes clés du développement des maladies (des interactions génétiques à l’épidémiologie du paysage), il vise au développement de leviers reposant sur la biodiversité et la génétique pour les gérer durablement et à de multiples échelles selon une approche de santé globale: protection et mobilisation des organismes bénéfiques dans les agroécosystèmes tels que les mycorhizes, valorisation de l’agrodiversité existante (mélanges variétaux ou plurispécifiques au niveau de la parcelle, déploiement territorialisé), création de génotypes multiperformants (combinant des traits de résistance aux maladies, de qualité agronomique, organoleptique et nutritionnelle, et d’aptitude à la transformation). Nous mettons au point des démarches agro-écologiques afin de proposer des systèmes de culture innovants évalués en station expérimentale ou en partenariat avec des producteurs.

 

2 - Conception de systèmes agricoles diversifiés et agriculture sur sols pollués         

Ce programme porte sur l’enjeu de la gestion des pollutions des agroécosystèmes par les pesticides et la recherche de solutions pour maintenir une activité agricole durable sur les sols pollués dans un contexte de réduction voire de suppression de l’usage des pesticides. Il concerne aussi bien la pollution à la chlordécone, qui est un enjeu majeur de santé publique aux Antilles françaises, que les autres pesticides. Ce programme rassemble plusieurs projets sur l’étude de la dynamique spatio-temporelle des transferts de pesticides dans l’agroécosystème (de la parcelle au bassin versant), sur le développement de systèmes de culture innovants adaptés aux sols pollués, et les projets visant à évaluer l’impact économique et social des pollutions et les leviers mobilisables pour préserver la santé des populations vis-à-vis du risque d’exposition aux polluants. Plusieurs leviers seront étudiés dans ce programme : les systèmes multi-spécifiques (mobilisant plantes de service, arbres, animaux), les amendements organiques ainsi que les leviers d’agrodiversité et de génétique développés dans le programme 1.

 

3 - Changement climatique, écosystèmes de micro-fermes et bioéconomie territoriale

Le troisième programme est centré sur l’enjeu du changement climatique et du développement d’une bioéconomie territoriale circulaire en Guadeloupe. Il fédère les projets sur l’étude des impacts des aléas du changement climatique (sécheresse, vagues de chaleur, ouragans) sur les sols, les plantes, les systèmes de culture et les exploitations agricoles et sur les moyens d’atténuer les émissions de GES via la séquestration de carbone dans les sols et la biomasse (projet 4P1000 outre-mer) et le recyclage de déchets organiques en agriculture sous la forme de bio-intrants. Le projet fédérateur SMARTIS, développé avec les autres unités du centre INRAE Antilles-Guyane, sera une des composantes fortes de ce programme: il vise au développement d’écosystèmes de micro-fermes très diversifiées (de 1 à 2ha), connectées entre elles et avec les consommateurs du territoire, et environnées par un bouquet de services en amont et en aval pour renforcer leur efficience et leur résilience (outils numériques de suivi et de pilotage des micro-fermes, unités mobiles d’agro-transformation, écolabels et politiques d’installation de jeunes agriculteurs sur des modèles viables au plan technique et économique).

Date de modification : 05 juin 2023 | Date de création : 28 février 2022 | Rédaction : Jean-Marc Blazy